Sign in

close
Create an Account

Shopping cart

close

News

News, Non categorizzato

Comment choisir un peigne pour récolter les olives ?

Être prêt pour la saison des récoltes, c’est organiser les outils et accessoires qui seront indispensables pour les opérations sur les oliviers, pour la conservation des drupes et pour toute production d’huile. Les agriculteurs qui choisissent de profiter des opportunités de la mécanisation peuvent utiliser différents types de peignes vibreurs, en les choisissant principalement en fonction du type d’alimentation (électrique et pneumatique). Ceux qui préfèrent exploiter la puissance de l’air comprimé, ou qui possèdent déjà un motocompresseur, peuvent penser à acheter un peigne vibreur pneumatique, tandis que ceux qui choisissent l’électrique le font avant tout pour compter sur des outils qui laissent une plus grande liberté de mouvement lors des séances de récolte.

Quel que soit le système d’alimentation choisi, les caractéristiques de la tête de récolte font une grande différence dans le choix du peigne. En effet, les peignes pour la récolte des olives peuvent effectuer différents types de mouvements et être équipés de broches de différents matériaux, formes et longueurs.

Quelles sont les particularités les plus importantes à évaluer lors de la phase d’achat?

Matériaux des broches

L’évolution de la recherche dans le secteur oléicole a permis d’identifier les matériaux les plus appropriés pour la production des broches de récolte, en optant pour ceux qui sont en mesure de garantir le plus grand respect du feuillage des oliviers, tout en assurant un excellent rendement de récolte.

Les broches en technopolymère, flexibles et interchangeables, comme ceux montés sur le peigne vibreur pneumatique DIABLO 1800 EVO, sont en mesure de garantir un bon degré de douceur entre les branches, même parmi les feuillages les plus épais.

Des modèles tels que STORM ou HERCULES 58, quant à eux, disposent de longues broches en carbone à haute résistance, parfaites pour pénétrer facilement la canopée de la plante, sans jamais l’endommager. Pour la saison 2022, nous proposons une nouvelle tête de récolte pour IRON, dotée de broches longues avec une conception semi-diapason brevetée, en technopolymère renforcé de carbone, idéale pour effectuer les interventions les plus intensives dans le plus grand respect de la plante.

Le type de mouvement

Cependant, compte tenu des effets négatifs possibles sur les drupes, les peignes de récolte des olives peuvent provoquer leur détachement de la branche en exploitant différents types de mouvements et d’oscillations.

Le premier est le mouvement opposé, c’est-à-dire l’ouverture-fermeture verticale classique qui caractérise notamment les peignes vibreurs pneumatiques. Le mouvement latéral opposé, comme celui typique de STORM, et le mouvement alternatif sont également très efficaces pour les opérations intensives sur les oliveraies.

Les peignes vibreurs électriques telles que HERCULES 58 et HOLLY 58 sont conçues, d’autre part, pour se déplacer entre les branches avec un mouvement elliptique, ce qui leur permet de pénétrer facilement entre les branches.

ALICE PREMIUM 58 est, d’autre part, le haut de gamme dans la catégorie des peignes vibreurs à mouvement elliptique opposé, un système breveté par Campagnola pour obtenir un excellent rendement de récolte, limitant la chute des feuilles et les dommages accidentels aux branches.

La forme des broches

La forme des broches peut également influer positivement sur la capacité de récolte de l’outil. En règle générale, il existe deux catégories principales, à savoir les broches longues et droites et celles en forme de diapason, auxquelles s’ajoute le nouveau type de broches (d’après le design breveté par Campagnola) à semi-diapason.

Pour choisir la meilleure forme, ainsi que pour comprendre quel type de mouvement est le plus approprié, il est nécessaire d’évaluer soigneusement le type de culture et la plantation de l’oliveraie sur laquelle il faut récolter. Par exemple, les oliviers polyconiques cultivés en pot, bien taillés, sont beaucoup plus faciles à travailler, tandis que les plantes buissonnantes ont besoin de têtes de récolte à dents longues et particulièrement résistantes, capables de pénétrer dans le feuillage sans s’abîmer ni même se casser.

La vitesse du mouvement

Traditionnellement, les peignes fonctionnent à une vitesse fixe, qui peut varier en fonction du modèle de l’outil et du niveau de professionnalisme de l’opérateur, mais qui ne peut pas être modifiée. Les peignes les plus modernes sont, en revanche, équipées de systèmes de sélection de vitesse avancés (exprimés sur ces outils en tr/min, c’est-à-dire en tours par minute), qui peuvent être automatiques ou gérables directement par l’utilisateur.

Les peignes vibreurs Campagnola Line 58, par exemple, disposent de systèmes avancés de réglage de la vitesse, qui permettent à l’opérateur de choisir celui qui convient le mieux au degré de maturité des drupes et aux caractéristiques de la canopée. En fait, ils peuvent fonctionner à 1080, 1150 ou 1180 battements par minute, en s’appuyant sur la gestion électronique de la vitesse.

De plus, ils sont équipés d’un économiseur électronique qui peut automatiquement ralentir la vitesse des râteaux lorsque l’outil est au repos, pour l’accélérer automatiquement lorsque l’outil travaille.

Vous avez encore des doutes sur le choix de votre prochain peigne vibreur?

Contactez le revendeur Campagnola le plus proche de chez vous et demandez un conseil personnalisé !

    Scroll To Top
    Sidebar